Roman de science-fiction
Traduit de l’italien par Jacques Barbéri

L’argumentaire du livre

Parution le 14 janvier 2021

Illustration de couverture
par Corinne Billon

Broché – 304 pages – 20 €
ISBN : 978-2-37049-097-1
Maquette & dessin des caractères typographiques : Laure Afchain

EYMERICH RESSUSCITÉ

Valerio Evangelisti

Le 12e et dernier épisode du cycle de l’inquisiteur !

Comme toutes les aventures de l’inquisiteur, les fils narratifs s’entrelacent habilement à travers trois périodes pour constituer une même trame par-delà les siècles.

1378. Évadé de la prison dans laquelle le roi d’Aragon l’avait fait enfermer, Eymerich arrive à Rome, où le pape Grégoire XI a transféré le siège pontifical. Grégoire est en train de mourir et la discorde qui aboutira au Grand Schisme d’Occident s’installe autour de lui. L’inquisiteur se rend compte que les querelles entre cardinaux cachent tout autre chose : un culte païen oublié est sorti de l’oubli et a contaminé le haut clergé.

À une époque plus proche de la nôtre, dans le futur, la République libertaire de Catalogne est le seul État européen resté neutre dans un conflit mondial dévastateur. Le physicien Marcus Frullifer et ses théories capables de bouleverser notre notion de temps y trouvent refuge. La Catalogne n’est pas l’État parfait qu’il imaginait, mais il parvient quand même à construire l’astronef Malpertuis, mû par des forces psychiques – qui apparaît dans le premier roman du cycle (Nicolas Eymerich, inquisiteur).

Dans un futur lointain, sur une autre planète, l’humanité évolue vers quelque chose d’autre. Elle franchit les limites physiques établies dans le passé et s’approche du point Oméga, l’extrémité de l’univers imaginée entre autres par le jésuite Teilhard de Chardin. Un mystérieux Magister régule le dernier soupir du genre humain. Mais est-ce vraiment le dernier, dans un cosmos spiraliforme ?

Une conclusion astronomique des aventures de cet inquisiteur honni, dans laquelle N. Eymerich rencontre son fantôme, son double, ou une autre version de lui-même.

La série de l’inquisiteur Eymerich, au retentissement colossal en Italie, achève ici le cercle tracé autour de son héros, tel un ouroboros, symbole de l’éternel retour.

 

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!