Retour sur les Imaginales 2023

31 Mai 2023 | Interviews - Rencontres

Le Festival s’est clos ce dimanche 28 mai dans une ambiance festive, et le coeur gros.
Valentine Constantini, jeune Voltée, a couvert le salon pour le magazine en ligne ActuaLitté. Elle a rencontré au détour des stands et débats Claire Garand, ainsi que deux auteurs du Bombyx Mori Collectif.
Découvrez ses articles, à commencer par une interview de Claire Garand au sujet de son remarqué Paideia :

 » Claire Garand :
On s’aperçoit que les gens viennent pour réfléchir, et le livre est à la fois un objectif et un support de discussion. Pour moi, ce qui est le plus enrichissant, c’est le contact avec les lecteurs. Exactement de la même manière qu’on rencontre un inconnu à qui on raconte des choses qu’on ne dirait pas à nos proches… Le livre permet une relation intime instantanée.

Dans Paideia, …

Je souhaitais placer la contestation sur celle qui est considérée comme la plus bête. Je réfute l’idée qu’être dans la protestation ou la prise de conscience ne peut se faire que dans l’intelligence ; pour moi, c’est complètement indépendant. (…) C’est très important pour moi de dissocier l’intelligence de la prise de conscience, parce que ça n’a rien à voir. La prise de conscience peut se faire à tout niveau, et à tout moment. »

Pour lire la suite l’interview : ActuaLitté : « Le Livre permet une relation intime instantanée

En visitant la salle « Magic Deluxe » vendredi, ou bien le « Magic Salon Perdu » ce dimanche matin, on pouvait retrouver les amis du Bombyx Mori Collectif. Mathieu Pupin et Corentin Simon sont 4 des 8 mains à l’écriture dans La Trame.

L’utopie, si bien que ça ?

Corentin Simon est le premier à répondre : « Imaginer une société qui soit effectivement fonctionnelle pour chacun de ses membres, c’est déjà une utopie. »

Au travers de La Trame, l’objectif est de proposer une société vraiment vivable, un peuple sans hiérarchie.

Pour Mathieu Pupin : « Avec La Trame, on a voulu faire acte politique à travers l’écriture : donc c’est forcément positif parce qu’on lance des pistes. »

Découvrez la suite de la rencontre grâce au fabuleux travail de Valentine Costantini : ActuaLitté : L’Utopie c’est ne plus se prétendre maître de la nature

Cette 22e éditions des Imaginales était encore un très bon moment. Vivement l’année prochaine !

Agenda

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

La Volte