ENTRETIEN : ALAIN DAMASIO : « Et si l’on battait le capitalisme sur le terrain du désir ? »

22 Août 2022 | Tribunes

« Nous autres humains modernes ne naissons pas vivants : on le devient. Nous avons désormais à le devenir. Ça se conquiert et ça se construit », écrit Alain Damasio dans le texte d’ouverture du dernier numéro de la Revue du Crieur.

Pour mettre en pratique ses intuitions, il a cofondé une « école des vivants », qui n’en est encore qu’à ses balbutiements, mais entend œuvrer pour la construction d’une « polytique » du vivant, à même d’articuler luttes sociales et écologistes. 

Battre le capitalisme, ce « sac pratique où jeter tout ce qui merde », suppose en effet de s’aventurer aussi sur le terrain du désir, de l’intimité, de l’attention… Et de ne pas demeurer figé dans la mauvaise alternative qui opposerait une approche « latourienne », attentive aux terrestres mais peu soucieuse du capitalisme, et une vision « lordonienne » qui reproche aux disciples de Bruno Latour de « pleurnicher le vivant ».

Pour Damasio, un « champ de désirs s’est enfin mis à bruisser aux confins des luttes sociales et écologiques. Il a un nom largement pillé et recyclé dans les machines du capital, mais on se doit d’en porter les couleurs sans se soucier des récupérations en cours. Vous l’avez deviné, c’est le vivant ».

Encore faut-il pour cela rompre avec les usages iréniques d’un certain rapport à la nature et prendre la mesure de ce qu’implique le fait qu’« être vivant, c’est se confronter à ce qui n’est pas soi ».

Pour l’auteur de La Horde du Contrevent ou des Furtifs, l’impératif de « l’immunité » a en effet pris le pas sur le désir de « communauté », au risque de nous isoler encore plus dans nos « technococons en fil de soi(e) » et nos auto-aliénations numériques.

Comment alors retrouver nos facultés de « métaboliser » ? Comment apprendre le et du vivant ? Pourquoi vouloir créer des archipels dans un monde qui brûle ? Entretien.

Cette rencontre a été filmée dans le cadre des Ateliers de la pensée du 76festival d’Avignon.

Source : Médiapart, « Alain Damasio : « Et si l’on battait le capitalisme sur le terrain du désir », par José Confavreux, le 21 Août 2022.

Agenda

1 Commentaire

  1. Bonjour,
    la dernière vidéo Alain Damasio sur son école des vivants n’est plus visible (ni sur Volte, ni sur Médiapart). Vous savez pourquoi ?
    Merci
    et bravo
    Pablo Cueco

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

La Volte