Doris Lessing

Photo : Elya
Wikimedia Commons – CC BY-SA 3.0

Doris Lessing

Née en 1919, en Perse (l’actuel Iran), Doris Lessing a suivi ses parents en Rhodésie du Sud dès l’âge de six ans, pour y rester jusqu’en 1949, où elle partira s’installer en Angleterre, riche d’une expérience singulière qui forgera sa conscience politique et servira de base à l’ensemble de son œuvre littéraire. Traçant un sillon profondément autobiographique, humaniste et féministe, qui trouve son couronnement avec Le Carnet d’or (1962) et le cycle intitulé Les Enfants de la violence (1952-1969), elle aime aussi à s’éloigner des rives du pur réalisme pour aborder celles d’une littérature plus allégorique, inspirée du soufisme, utilisant à plusieurs reprises la fiction spéculative comme un moyen de pointer du doigt les dysfonctionnements des sociétés humaines : par exemple avec Mémoires d’une survivante (1974) , Mara et Dann (1999) et L’Histoire du général Dann (2006), ou The Cleft (2007), Alfred et Emily (2008).
Auteur d’une œuvre aussi considérable que protéiforme, couronnée par de nombreuses distinctions, Doris Lessing s’est vue attribuer en 2007 le prix Nobel de littérature.

L’intégralité de Canopus dans Argo : archives sera publiée à la Volte d’ici à 2019. Les deux premiers romans ont connu une première publication aux Editions du Seuil en 1981-82, les autres ne sont jamais parus en français.

 

À lire…
Shikasta
Shikasta