Le livre des blagues

Roman
Littérature étrangère

L’argumentaire du livre

Traduit de l’anglais
par Marie Surgers

Illustration de couverture
par Stéphanie Aparicio

Broché – 200 pages – 18 €
ISBN : 9782917157091
Parution le 15 octobre 2009
Maquette de Stéphanie Aparicio

Lire un extrait
Télécharger le premier chapitre

Le livre des blagues

Momus

Les mauvaises blagues, les blagues de cul, sont dans mon univers ce que la gravitation est dans le vôtre. Elles régentent toute ma vie, la vie de toute ma famille. Je suis un personnage coincé dans un recueil de blagues – de blagues qui sont, en outre, de très mauvais goût.

Voici un objet littéraire qui pourrait être un livre « freaks », où la « monstruosité fait la loi, où beauté et laideur se disputent dans la démesure ». C’est naïf, c’est totalement cru et cruel. Le livre des blagues (The Book of Jokes) est dur et violent comme Orange mécanique, étourdissant et profus comme – Les Mille et une nuits. Réaliste jusqu’à l’excès, on pourrait oser déréaliste.

D’une maison de verre à la prison – où les pères violent et où les mots se répandent tels des maladies – L’Assassin, le Violeur et le Narrateur déconstruisent le réel. Ou le monde. Ou les gens. Comment »? En racontant des blagues. En vivant les blagues. En étant les blagues. Nous plaisantons de tout – mais n’est-ce pas les blagues, n’est-ce pas la culture pop qui seraient les pires et les plus justes miroirs de nous-mêmes »? Ici, les blagues sont des contes. Des contes très actuels. Les mauvaises blagues sont les contes que nous méritons. Le XIVème siècle a eu le Décameron, nous avons Le livre des blagues.

Momus était le dieu grec de la plaisanterie. Ses mots blessent mais touchent juste. Il écrit ce qui ne peut qu’être dit. Dit dans les cours de récré par des enfants de neuf ans qui pensent/savent que la seule chose importante, c’est de baiser des vaches et trucider des nonnes (ou bien trucider des vaches et baiser des nonnes »?). Attention » Notre inconscient collectif sombre en un livre cauchemardesque. Un livre interdit. Il est plus prudent de s’en tenir à l’écart. Est-ce qu’un livre et son lecteur peuvent être oncles l’un de l’autre »?

Roman
Littérature étrangère

L’argumentaire du livre

Traduit de l’anglais
par Marie Surgers

Illustration de couverture
par Stéphanie Aparicio

Broché – 200 pages – 18 €
ISBN : 9782917157091
Parution le 15 octobre 2009
Maquette de Stéphanie Aparicio

Lire un extrait
Télécharger le premier chapitre