Lionel Évrard

Lionel Évrard

Prix Rosny Aîné 1984 pour Le clavier incendié (Mouvance 7, 1983). La même année, publie La vitre brisée, recueil de courts textes auto-édité. Intègre le groupe Limite en 1986. « Dernier repas cannibale » clôt le recueil Malgré le monde (Denoël, 1987). Deux autres nouvelles (« Soliloque des limbes », « Le monde intérieur ») paraissent dans la deuxième et ultime anthologie du groupe, Aux limites du son (La Volte, 2006).

Son blog est ici > L’OURS DANSEUR


 

Bibliographie à la Volte
Aux limites du son

 

À lire…

Aux limites du son