Frédéric Serva
Photo : DR

Frédéric Serva

Après quelques textes sous son seul nom, Frédéric Serva collabore avec Jean-Pierre Vernay pour une nouvelle à quatre mains, publiée chez J’ai Lu dans la revue Univers, et dont on souligne déjà le surréalisme et la déconstruction des conventions de la SF. Il rejoint le groupe Limite (on trouve deux de ses nouvelles dans le recueil Malgré le Monde). Son écriture se situe dans un style qui dépasse le quotidien et le familier pour les mener vers une forme d’abstraction censée privilégier les sentiments plutôt que le récit.

Fondateur du défunt net-label Rumbatraciens, consacré aux musiques nouvelles et expérimentales, il se consacre aujourd’hui à l’archéologie de romans d’antan, injustement méconnus ou complètement oubliés, qu’il met à la disposition de tous sous la forme d’ebooks qu’il confectionne en prenant grand soin de leur esthétique et de leur confort de lecture. (À retrouver ici : https://ebooks.redux.online/) ”

 


 

Bibliographie à la Volte
Le Jardin schizologique
Aux limites du son

Bibliographie ailleurs
Lei [in Malgré le monde, Denoël Présence du futur]
Le Parfum des vagues qui viennent mourir sur la plage, un soir d’hiver frileux
[in Malgré le monde, Denoël Présence du futur]
Effacements [in Extra muros 1, André François Ruaud]
Noir [in Extra muros 1, André François Ruaud]
Une petite pluie fine [in Natura ⁄ Hypercourt 5]
L’Heure du chat [avec Jean-Pierre Vernay, in Univers, J’ai lu, Science-Fiction]

À lire…

Aux limites du son
Le jardin schizologique