Sélectionner une page
Emmanuel Jouanne
Photo : DR

Emmanuel Jouanne

Après des études à l’Université de Caen, Emmanuel Jouanne se tourne vers l’écriture et envoie ses textes à la revue Minuit des éditions de Minuit. Il publie de nombreuses nouvelles à partir de 1979.

Par ses prises de position tant théoriques qu’esthétiques, Emmanuel Jouanne a été l’un des principaux auteurs qualifiés à l’époque de « néo-formalistes » ou, de manière plus péjorative, « littératurants », pour qui le travail sur la forme allait de pair avec des recherches surréalisantes plutôt que science-fictives, et à qui la collection Présence du futur a offert une vitrine médiatique.

Il fonde en 1986 le groupe Limite, un groupe de jeunes auteurs composé de Jacques Barbéri, Francis Berthelot, Lionel Évrard, Emmanuel Jouanne, Frédéric Serva, Jean-Pierre Vernay, et Antoine Volodine. Ils font paraître un recueil de nouvelles intitulé Malgré le monde, dans lequel aucun des textes n’est signé.

Il entame également une série policière anarchiste avec Yves Frémion, Soviet, à partir de 1986, dont ils signent le premier volume (Tuez un salaud) sous le pseudonyme collectif Colonel Durruti. Il commence aussi un cycle de science-fiction, Terre, dont seules les phases un et deux sont sorties, Le Rêveur de chats (1988) et La Trajectoire de la taupe (1989). Il publie en 1999 un roman de jeunesse, L’Inconnu de la ruelle, sur un sans domicile fixe.

 


 

Bibliographie à la Volte
Mémoires de sable
Aux limites du son

Bibliographie ailleurs
Damiers imaginaires
Nuage
Ici-bas
Dites-le avec des mots [avec Jean-Pierre Vernay, nouvelles] Tuez un salaud[avec Yves Frémion, sous le pseudonyme collectif Colonel Durruti] Cruautés, nouvelles
Le Rat débile et les rats méchants [avec Yves Frémion] C’est la danse des connards [avec Yves Frémion] deux nouvelles dans Malgré le monde [collectif Limite] L’Âge de fer
Rêve de chair [avec Jacques Barbéri] Le Rêveur de chats
La Trajectoire de la taupe
L’Hiver, aller et retour
Berlin l’enchanteur [avec Yves Frémion] Kalachnikov
L’Inconnu de la ruelle

À lire…