Usbek & Rica : « L’afrofuturisme, c’est raconter des histoires dingues avec des personnes noires totalement libres », interview avec Michael Roch

13 Mai 2022 | Actus

Michael Roch propose d’explorer le thème de l’afrofuturisme, qui imprègne son nouveau roman Tè mawon. À travers cet échange, l’auteur développe les concepts antillais qui peuplent ce récit, comme le « Tout-Monde » et la « mondialité ». Un roman chorale riche, haletant, vif…


Usbek et Rica — Votre ouvrage s’inscrit dans le mouvement dit de l’afrofuturisme, qui peine encore à émerger en France… Quels sont ses fondements conceptuels ?

Michael Roch — L’afrofuturisme, c’est raconter des histoires de dingue avec des personnages noirs. C’est imaginer un futur dans lequel l’homme noir et la femme noire sont émancipés et ne subissent plus d’oppression ou de discrimination systémiques. Ce mouvement s’est en quelque sorte formé à partir d’une prophétie auto-réalisatrice : en observant la science-fiction dans les années 1960, on s’est rendu compte que ce qu’elle décrivait est devenu réalité quarante ans plus tard. Inventer aujourd’hui un monde bénéfique pour cette société afro-descendante et l’intégrer dans la culture populaire pourrait permettre, d’ici quarante ans, l’émergence de ce futur désirable. Il constituerait d’ailleurs l’une des voies alternatives à toutes les dystopies pessimistes et à tout le nihilisme que notre société nous rabâche à longueur de temps.

« La culture caribéenne est un agglomérat dont l’identité s’est forgée de manière imprévisible par la rencontre de toutes ces cultures, et l’afrofuturisme caribéen, pour moi, ne peut s’asseoir que sur cet héritage là de transculturalité »

Michael Roch

Une interview à découvrir dans son intégralité sur le site de Usbek & Rica.

PeerTubeMastodonTelegramRSS

NEWSLETTER

Agenda

Actus & Clameurs)) )

Michael Roch X Nexus VI

Michael Roch X Nexus VI

Ce dimanche 24 juillet, un nouvel épisode « The Visitor » débarquait sur la chaîne YouTube de Nexus VI. Ce mois-ci, l’invité à bord de ce vaisseau spatial est Michael Roch, venu présenter son roman Tè mawon. Cyberpunk, engagé, puissant, ce récit insurrectionnel séduit de plus en plus de lecteurs et de lectrices depuis sa sortie en librairie.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

La Volte