Ce texte, audacieux et très dépaysant, véritable ode à l’être aimé, inaugure avec panache la collection de novellas de la Volte : EUTOPIA.