Livre Hebdo : « Science-fiction, les prophéties autoréalisatrices »

13 Mai 2022 | Actus

La science-fiction, ou le genre littéraire qui permet d’explorer les problématiques du monde actuel à travers des univers imaginés de toutes pièces, parfois exportés dans le futur ou sur une autre planète. Avec cet article, Marie Fouquet propose de répondre à la réponse suivante :

Alors que les actualités climatique, sanitaire, géopolitique semblent parfois se confondre avec le possible, quels sont les nouveaux horizons d’un genre qui représente plus de la moitié des lectures des 7-25 ans ?

« C’est un défi d’écrire une utopie pour un romancier, il faut que ça se passe mal pour qu’il y ait une bonne une histoire », explique Mathias Echenay, le créateur de La Volte. Pour l’éditeur, « l’utopie fait encore peur, car pour de nombreuses personnes, elle reste connotée à monde idéal, un monde parfait trop coupé de certaines réalités ». Des auteurs comme Alain Damasio présentent leurs œuvres comme des « boîtes à outils » pour inspirer le réel avec des modes d’existence et d’action adaptés au contemporain. À la sortie des Furtifs à La Volte en 2019 (65 000 exemplaires vendus dès le premier mois, Prix de l’Imaginaire en 2020), il précisait : « J’essaie de faire en sorte que la balance positive, utopique et créative soit plus forte que le côté dystopique, qui devient alors un bruit de fond. » Ce bruit de fond a encore une fois pris une ampleur phénoménale à la faveur de la crise sanitaire du Covid-19, pendant laquelle une des projections d’Alain Damasio (certaines zones publiques sont interdites à des catégories de population qui ne possèdent pas de « bagues » accordées par l’État) s’est trouvée mise en œuvre.

Un article à découvrir dans son intégralité sur le site de Livre Hebdo.

PeerTubeMastodonTelegramRSS

NEWSLETTER

Agenda

Actus & Clameurs)) )

Michael Roch X Nexus VI

Michael Roch X Nexus VI

Ce dimanche 24 juillet, un nouvel épisode « The Visitor » débarquait sur la chaîne YouTube de Nexus VI. Ce mois-ci, l’invité à bord de ce vaisseau spatial est Michael Roch, venu présenter son roman Tè mawon. Cyberpunk, engagé, puissant, ce récit insurrectionnel séduit de plus en plus de lecteurs et de lectrices depuis sa sortie en librairie.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

La Volte