Les furtifs : le récap

14 mai 2019

15 ans d’attente… C’est dire si le nouveau roman d’Alain Damasio est un événement pour les centaines de milliers de lectrices et lecteurs des trois livres précédents. Pour l’instant en tête de gondole des librairies, on partage ici avec vous un aperçu de la clameur médiatique qui accueille Les Furtifs.
À parcourir plus en détail en suivant les liens.
(Certains articles sont réservés aux abonnés.)

Mathieu Dejean (Les Inrockuptibles) considère que « c’est un condensé de ce qu’il y a de meilleur dans La Zone… et dans La Horde du Contrevent ».
Désormais caractéristique de l’œuvre de Damasio, on retrouve avec plaisir un « objet politique et philosophique, nourrissant d’intenses introspections » (Victor Garcia dans L’Express). Pour autant, Lloyd Chéry et Phalène de la Valette, dans le Point Pop, soulignent la vivacité du récit : « Courses-poursuites, émeutes urbaines, traques high-tech, pas vraiment le temps de s’ennuyer ». Du même acabit, Frédérique Roussel dans Libération juge le livre « ambitieux par tous les thèmes qu’il brasse » ; « il estomaque ». Le Point titre d’ailleurs « Avec Les Furtifs, Damasio sublime la science-fiction française ». Cependant, un autre son de cloche résonne sur le blog Juste un mot, dans lequel Nicolas Winter voit dans ce livre « une fusion boiteuse de ses deux premiers romans ».

Les furtifs : le récap

D’autres soulignent un « exploit littéraire », comme Marcus Dupont-Besnard du Huffington Post, un « moment de lecture radicalement incomparable ». Ce qui fait dire à Nicolas Gary (Actualitté) qu’il s’agit d’un roman « explosif, tonitruant, spectaculaire ». Les nombreuses expérimentations littéraires « créent du sens et ouvrent des possibles », d’après Curabooks. C’est « l’investigation (…) du langage, du sens, de l’humain », qui impressionne Hilaire Alrune sur Yozone. Il ajoute d’ailleurs que le roman échappe à la critique négative : « ce que l’un considérera comme un défaut, l’autre le verra comme une qualité ».

On peut lire une analyse exhaustive de l’œuvre chez Usbek & Rica, qui reprend un article d’Antoine St Epondyle, un passionné qui déclare : « il en est ainsi des grands livres : on y revient, ils nous nourrissent tout au long de nos vies ».
Les furtifs inaugure une nouvelle rubrique « Hypermondes » consacrée aux littératures de l’imaginaire pour le journal En Attendant Nadeau (dédié à la littérature, aux idées et à l’art, depuis 2006).

Emilien Bernard, dans Le Canard enchaîné, résume : « si chaque paragraphe est affûté, le vol proposé alterne piquées et montées en chandelle, sans jamais se crasher dans le bla-bla ». Pour Konbini, Thibault Prévost tempère néanmoins : « si vous avez déjà lu Damasio, vous savez que ce que signifie le mot densité. Un roman à l’envergure costaude (…) ça ne se lit pas d’une traite ». Mais cela est aussi le fait d’un « tour de force stylistique », dans lequel le néologisme est une nécessaire « insurrection de l’esprit ».

En effet, il s’agit indéniablement d’un « livre résolument politique », comme le rappelle Hubert Prolongeau dans Télérama, ou « quand la dystopie vire explicitement à l’utopie », nous dit Clément Martel (Le Monde). Kellen l’a en tout cas compris comme « un appel à l’action », « mais aussi tout simplement une grande bouffée d’espoir » pour Tannhauser.

C’est aussi le sens des nombreuses interventions d’Alain Damasio, dont on vous livre ci-après les références, au sein de médias d’inspirations très différentes, ce qui devrait satisfaire tous les goûts. Loin de se répéter, il développe une pensée toujours plus riche et protéiforme, dépassant largement les simples considérations littéraires. (Nous mettrons cet article à jour au fil du temps avec de nouveaux liens).

Photo : Val K - 2016 bibliothèque de la ZAD NDDL

Photo : Val K – 2016 (bibliothèque de la ZAD NDDL)

Dans la presse encore :

À la radio :

France Culture - La méthode scientifique (18/04/2019)

France Culture - Mauvais Genre (04/05/2019)

France Culture - L’invité(e) des Matins (01/05/2019)

France Inter - Boomerang (13/05/2019)

Un entretien d’une heure à médiapart, qui évoque notamment « la révolution, les ZAD, le féminisme » mais aussi le mouvement des gilets jaunes : https://www.mediapart.fr/journal/culture-idees/170419/alain-damasio-la-science- fiction-se-doit-de-proposer-des-alternatives

Chez Thinkerview (laboratoire d’idées indépendant, proche du milieu du hacking), un échange « déformaté » enregistré en direct avec de nombreuses questions des internautes. https://peertube.mastodon.host/videos/watch/d3472aea-41dd-43bd-bffe-b5e383cf1a74

Un peu avant la sortie des Furtifs, Damasio s’était exprimé sur lemedia.tv à propos du techno-cocon, réflexion sur les nouvelles technologies. https://video.lemediatv.fr/videos/watch/a5948587-2ad5-4f51-b535-49484ece8349

Arte 28 minutes émission du 09/05/2019
https://www.arte.tv/fr/videos/081632-182-A/28-minutes/

0 commentaires

Les furtifs : le récap

Newsletter La Volte

Le 10 octobre en librairie !

Les furtifs : le récap
Résolution

Le 24 octobre en librairie !

LES NOUVEAUX MYSTÈRES DE LA CHAMBRE NOIRE
Les furtifs : le récap