)) )

)) )

Ce qui n’est pas écrit

13 Nov 2020 | Clameurs)) )

Le chroniqueur Sébastien Omont consacre un long et magnifique article au nouveau roman de luvan, Agrapha, paru ce jeudi 12 novembre sur le site littéraire “En attendant Nadeau”.

Extrait :

Si l’on précise qu’il y a encore bien d’autres choses dans Agrapha, cela résume un livre profondément original, abordant l’Histoire par l’intime et la sensation, faisant exister de vrais personnages, Aia, Silvia, Oda, Ludmilla ou « la mulier d’un autre monde », pour mener un travail sur la langue et proposer un exemple de communauté libre. Qui, contre les fictions surplombantes et closes, adopte une forme éclatée, fendue à tous les vents. Mais qui surtout, par une écriture susceptible de dire des femmes du Xe siècle, arrive à animer ses pages du souffle qui peut pousser à la vie érémitique. Plutôt que de parler de spiritualité, luvan a choisi de la faire éprouver, de donner à ressentir ce qui se tient dans les creux, entre les mots : « ce qui n’est pas écrit [agrapha] ».

Pour retrouver l’intégralité de l’article, c’est par ici

Agrapha

NEWSLETTER

Actus & Clameurs)) ) 

Agenda

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!